L’œil d’Hermès
Collectif d’explorateurs

Categories

Accueil > Regards > Les tortues malgaches

5 septembre 2012
Mathias

Les tortues malgaches

JPEG

Le soleil se couche, plongeant Ifaty sous un voile rougissant qui me transporte dans ce monde féerique que sont les villages africains à la fin du jour, quand les lampes à pétrole s’activent, que le charbon des cuisinières crépite, chauffant les plats qui exhalent des odeurs de poisson frits. Alors, la voix des enfants s’atténue peu à peu, laissant place au chant rythmé des vagues qui s’étalent sur le rivage tout proche.

JPEG

Marou me montre la voile d’une pirogue qui arrive, glissant sur le liquide noir, poussée par une risée. Ce sont les pêcheurs de tortues qui rentrent d’une longue journée de travail en mer. Je vois depuis la plage les formes arrondies des animaux, ligotés à l’étrave des bateaux. Trois gros spécimens de 80 à plus de 100 kilos sont ensuite débarqués sur le rivage. Certains sont peut-être des femelles largement en âge de se reproduire. Ces animaux atteindront la plage pour la dernière fois.

JPEG

Classés parmi les espèces menacées, leur pêche est mondialement interdite afin de permettre à ces reptiles de retrouver des populations fiables mais ici, on ferme les yeux sur un massacre qui a lieu chaque année. On dit parfois que « c’est parce qu’il n’y a rien d’autre à manger » alors que certains poissons sont bien moins chers. C’est en fait pour une simple question de goût car comme disent les Malgaches, « la tortue, il n’y a rien de meilleur ! » Déjà bien affaiblies par la flèche qu’ils ont reçue au cou, parfois en pleine carapace, les trois animaux sont posés sur le sable. La mer, la leur, les recouvre une dernière fois de quelques vaguelettes, leur redonnant espoir.

Commentaires

Répondre à cet article